• Le marché immobilier résidentiel montréalais termine l’année sur une bonne note

    L’Île-des-Sœurs, le 8 janvier 2019 - La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 2 825 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de décembre 2018, ce qui représente une augmentation de 3 % par rapport à décembre 2017, un record pour cette période de l’année et une 46e hausse mensuelle consécutive.

    Variation des ventes par secteurs
    • Cinq des six principaux secteurs géographiques ont enregistré des hausses d’activité en décembre.
    • Vaudreuil-Soulanges et Saint-Jean-sur-Richelieu se sont nettement démarqués au chapitre des ventes, avec des croissances respectives de 13 % et de 8 %.
    • La Rive-Nord (+6 %), Laval (+5 %) et la Rive-Sud (+3 %) ont également connu une augmentation du nombre de transactions.
    • Seul le secteur de l’Île de Montréal a enregistré une légère diminution de ses ventes, de 1 % par rapport à décembre 2017.

    Statistiques par catégories de propriétés
    • À l’échelle de la RMR, le nombre de transactions a augmenté de 3 % pour la maison unifamiliale (1 491 ventes) et de 2 % pour la copropriété (993 ventes), tandis que les ventes des plex ont diminué de 1 % (336 ventes).

    Au chapitre des prix
    • À l’échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales et des plex a fortement augmenté au cours de la dernière année, pour s’établir à 327 450 $ (+7 %) et 525 000 $ (+8 %) respectivement.
    • Le prix médian des copropriétés a quant à lui progressé de 3 % depuis décembre 2017, à 272 863 $.

    Nombre de propriétés à vendre

    En décembre, on dénombrait 18 970 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris des courtiers immobiliers, soit 18 % de moins qu’un an plus tôt.











  • L’essor du marché immobilier résidentiel montréalais se poursuit en novembre

    L’Île-des-Sœurs, le 6 décembre 2018 - La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 3 630 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de novembre 2018, ce qui représente une augmentation de 6 % par rapport au même mois l’an dernier, un record pour cette période de l’année et une 45e hausse mensuelle consécutive.

    Variation des ventes par secteurs
    • Cinq des six principaux secteurs géographiques ont enregistré des hausses d’activité en novembre.
    • Saint-Jean-sur-Richelieu et la Rive-Nord ont mené le bal, avec des croissances respectives du nombre de ventes de 23 % et de 14 %.
    • La Rive-Sud (+8 %), l’Île de Montréal (+3 %) et Laval (+1 %) ont également connu des augmentations de leur nombre de transactions.
    • Seul le secteur de Vaudreuil-Soulanges a vu ses ventes diminuer, de 8 % comparativement à novembre 2017.

    Statistiques par catégories de propriétés
    • La progression des ventes en novembre a été généralisée à toutes les catégories de propriétés.
    • À l’échelle de la RMR, le nombre de transactions de copropriétés (1 256 ventes) a bondi de 10 %, tandis que les ventes de plex (436 ventes) et de maisons unifamiliales (1 930 ventes) ont augmenté de 6 % et de 3 % respectivement.

    Au chapitre des prix
    • À l’échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales et des copropriétés ont crû de 5 % sur un an, pour s’établir à 334 000 $ et 264 900 $ respectivement.
    • Le prix médian des plex a quant à lui progressé de 2 % depuis novembre 2017, à 520 000 $.
    « Les propriétés trouvent preneur de plus en plus rapidement dans la région montréalaise, alors que le délai de vente moyen, toutes catégories de propriétés confondues, était de 80 jours en novembre, soit 7 jours de moins qu’il y a un an », note Nathalie Bégin, présidente du conseil d’administration de la CIGM. « Ce sont les unifamiliales et les plex qui se vendent le plus rapidement, soit en 72 jours en moyenne, tandis que les copropriétés mettent 94 jours avant d’afficher la mention Vendu », ajoute-t-elle.

    Nombre de propriétés à vendre

    En novembre, on dénombrait 21 089 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris des courtiers immobiliers, soit 18 % de moins qu’un an plus tôt.











  • Le marché immobilier résidentiel montréalais poursuit son élan en octobre

    L’Île-des-Sœurs, le 6 novembre 2018 - La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 3 731 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois d’octobre 2018, ce qui représente une augmentation de 11 % par rapport au même mois l’an dernier, un record pour cette période de l’année et une 44e hausse mensuelle consécutive.

    Variation des ventes par secteurs
    • Tous les principaux secteurs géographiques ont enregistré de fortes hausses d’activité en octobre.
    • Laval (+17 %), Saint-Jean-sur-Richelieu (+16 %), la Rive-Nord (+14 %) et la Rive-Sud (+12 %) ont connu les augmentations les plus marquées, mais les secteurs de l’Île de Montréal et de Vaudreuil-Soulanges (+8 % dans les deux cas) ne sont pas en reste.

    Statistiques par catégories de propriétés
    • Comme c’est le cas depuis plusieurs mois, c’est le segment de la copropriété qui a été le plus actif, avec une hausse des transactions de 22 % (1 361 transactions) en octobre.
    • Les ventes étaient également en hausse pour les maisons unifamiliales (1 971 ventes, +6 %) ainsi que pour les plex de deux à cinq logements (395 ventes, + 5 %).
    « Le segment de la copropriété est en pleine effervescence. Grâce à une forte poussée des ventes et à un recul marqué des inscriptions, le nombre de mois d’inventaire a diminué de manière impressionnante au cours de la dernière année, passant de 10,2 à 7 mois », note Nathalie Bégin, présidente du conseil d’administration de la CIGM. « Ce segment est passé d’un marché d’acheteur à un marché de vendeur en l’espace d’un an seulement », ajoute-t-elle.

    Au chapitre des prix
    • À l’échelle de la RMR, le prix des propriétés unifamiliales et des copropriétés a néanmoins progressé de façon modérée comparativement à octobre 2017, soit de 4 % chacun, pour des prix médians respectifs de 329 250 $ et de 265 000 $.
    • Le prix médian des plex a quant à lui bondi de 11 %, à 525 000 $.
    Nombre de propriétés à vendre

    On dénombrait 21 515 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris des courtiers immobiliers, soit 17 % de moins qu’un an plus tôt.











  • Un mois de septembre très actif pour le marché immobilier résidentiel montréalais

    L’Île-des-Sœurs, le 5 octobre 2018 - La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 3 220 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de septembre 2018 ce qui représente une augmentation de 8 % par rapport au même mois l’année dernière et un sommet de neuf ans pour cette période de l’année.

    « Le marché immobilier montréalais est sur une lancée exceptionnelle, alors que les ventes sont en hausse depuis maintenant 43 mois consécutifs, soit depuis mars 2015 », souligne Nathalie Bégin, présidente par intérim du conseil d’administration de la CIGM.

    Variation des ventes par secteurs
    • Sur le plan géographique, quatre des six principaux secteurs de la RMR ont affiché des augmentations du nombre de transactions en septembre, soit la Rive-Sud (+20 %), Laval (+12 %), l’Île de Montréal (+8 %) et Vaudreuil-Soulanges (+5 %).
    • L’activité est demeurée stable sur la Rive-Nord, tandis qu’un repli de 14 % a été observé du côté de Saint-Jean-sur-Richelieu.
    • L’activité a rebondi sur l’île de Montréal : après trois diminutions mensuelles consécutives, les ventes y ont progressé de 9 % en août.

    Statistiques par catégories de propriétés
    • À l’échelle de la RMR, comme cela devient coutume, la copropriété est la catégorie de propriété ayant affiché la plus forte progression des ventes (1 206 transactions) en septembre, avec une augmentation de 23 %.
    • Quant à lui, le plex de 2 à 5 logements a enregistré une légère augmentation de 1 % des ventes (349 transactions).
    • De leur côté, les ventes de maisons unifamiliales sont demeurées au beau fixe par rapport à septembre 2017, avec 1 660 transactions.

    Au chapitre des prix
    • À l’échelle de la RMR, le prix des propriétés a crû de manière soutenue en septembre, et ce, pour toutes les catégories de propriétés.
    • Le prix médian des maisons unifamiliales a gagné 7 % en comparaison de septembre 2017 pour s’établir à 336 000 $ et celui des plex a progressé de 6 % pour atteindre 504 040 $.
    • Du côté de la copropriété, l’augmentation du prix médian a été un peu plus ténue, soit de 4 %, pour se fixer à 263 000 $.
    Nombre de propriétés à vendre

    On dénombrait 21 227 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris, soit 17 % de moins qu’un an plus tôt.











  • Record de ventes en août sur le marché immobilier résidentiel montréalais

    L’Île-des-Sœurs, le 7 septembre 2018 - La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 3 224 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois d’août 2018, ce qui représente une augmentation de 8 % par rapport au même mois de l’année dernière et un sommet pour cette période de l’année. Qui plus est, ceci porte à 42 le nombre de mois consécutifs où l’activité immobilière est en hausse à Montréal.

    Variation des ventes par secteurs
    • Sur le plan géographique, cinq des six principaux secteurs de la RMR ont affiché des augmentations du nombre de transactions en août, la seule exception étant celui de la Rive-Nord, où les ventes sont demeurées stables par rapport au même mois l’an dernier.
    • Les secteurs de Saint-Jean-sur-Richelieu, de la Rive-Sud et de Vaudreuil-Soulanges ont connu les plus fortes hausses d’activité, avec des augmentations respectives de 15 %, 14 % et 13 % du nombre de ventes.
    • Laval a également enregistré une belle performance avec 12 % de ventes en plus comparativement à août 2017.
    • L’activité a rebondi sur l’île de Montréal : après trois diminutions mensuelles consécutives, les ventes y ont progressé de 9 % en août.

    Statistiques par catégories de propriétés
    • À l’échelle de la RMR, le plex est la catégorie de propriété qui a affiché la plus forte progression des ventes en août, grâce à une augmentation de 14 %.
    • Le segment de la copropriété a lui aussi enregistré de solides résultats, avec une croissance de 12 % du nombre de ventes.
    • La maison unifamiliale n’est pas en reste, avec une augmentation de 5 % du nombre de ventes en août. Ceci met fin à une série de trois baisses mensuelles consécutives.

    Au chapitre des prix
    • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 333 000 $ le mois dernier, soit 5 % de plus qu’un an plus tôt.
    • Le prix médian des copropriétés a pour sa part progressé de 4 %, à 260 000 $, tandis que celui des plex a bondi de 10 %, à 515 000 $.
    Nombre de propriétés à vendre

    En août, on dénombrait 20 940 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris, soit 16 % de moins qu’un an plus tôt.

    « Dans l’ensemble de la région montréalaise, la demande étant en hausse et l’offre en baisse depuis plusieurs mois, les conditions du marché de la revente de propriétés sont de plus en plus serrées et favorisent les vendeurs, et ce, pour toutes les catégories de propriétés », note Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM.












  • Ventes sur le marché immobilier résidentiel montréalais : meilleur mois de juillet en 8 ans

    L’Île-des-Sœurs, le 7 août 2018 - La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 3 201 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de juillet 2018, ce qui représente un sommet de huit ans pour cette période de l’année et une augmentation de 1 % par rapport au même mois l’année dernière. Ceci porte à 41 le nombre de mois consécutifs où l’activité immobilière est en hausse à Montréal.

    « Après le bel élan du début d’année, la croissance des ventes dans la région montréalaise se poursuit, mais à petits pas. En effet, celle-ci n’a pas dépassé 1 % au cours des trois derniers mois », note Mathieu Cousineau, président du conseil d’administration de la CIGM.

    Variation des ventes par secteurs
    • Sur le plan géographique, trois des six principaux secteurs de la RMR ont affiché des augmentations du nombre de transactions en juillet.
    • La Rive-Sud a connu la meilleure performance à ce chapitre, avec une hausse des ventes de 15 % par rapport à juillet 2017. Vaudreuil-Soulanges et la Rive-Nord sont les deux autres secteurs ayant enregistré une croissance, soit de 8 % et de 3 % respectivement.
    • À l’inverse, les ventes se sont repliées le mois dernier dans les secteurs de l’Île de Montréal (-4 %), de Laval (-7 %) et de Saint-Jean-sur-Richelieu (-24 %). Dans le cas de l’île de Montréal, il s’agissait d’une troisième diminution mensuelle consécutive.

    Statistiques par catégories de propriétés
    • Pour un 10e mois consécutif, la copropriété est la catégorie qui a affiché la meilleure performance au chapitre des ventes.
    • En juillet, le nombre de transactions de copropriétés dans la RMR de Montréal (1 139 ventes) a crû de 6 %, comparativement à 2 % pour les plex de 2 à 5 logements (303 ventes) et à une diminution de 2 % pour la maison unifamiliale (1 752 ventes).

    Au chapitre des prix
    • La hausse des prix s’est avérée soutenue en juillet pour chacune des trois catégories de propriétés.
    • À l’échelle de la RMR, le prix médian des maisons unifamiliales s’est établi à 336 250 $ le mois dernier, soit 6 % de plus qu’un an plus tôt.
    • Le prix médian des copropriétés a pour sa part progressé de 5 %, à 265 000 $, tandis que celui des plex a bondi de 9 %, à 528 500 $.
    Nombre de propriétés à vendre

    En ce qui a trait à l’offre de propriétés à vendre, la tendance baissière s’est poursuivie pour un 34e mois consécutif. En juillet, on dénombrait 21 230 inscriptions résidentielles en vigueur sur le système Centris, soit 17 % de moins qu’un an plus tôt.












..Gratuit jusqu’à la vente 
Satisfaction garantie

Bureau: 450-582-5544
Cell: 514-588-5806
Message texte: 514-588-5806
pour prendre rendez-vous

Voyez ce que mes clients disent!


  • «Bonjour M. Lafrenière,
    La présente est pour vous remercier de la vente rapide de notre propriété à Repentigny. Nous ne regrettons en aucun cas d'avoir recours à vos services très professionnels. Vous avez su du début nous démontrer les points forts et faibles de notre demeure. Comme tout était clair en partant, nous n'avons pas eu de mauvaise surprise, sauf quelques lois qui ont changé avec le temps mais tout s'est fait dans l'ordre.
    Merci M. Martin Lafrenière pour votre bon travail, je vous souhaite beaucoup de succès dans l'avenir et nous n'hésiterons jamais à vous recommander.
    Sincères salutations»

    Mme Folco, M. Chartran, octobre 2016

  • «J'ai contacté Martin pour l'achat d'une propriété au moment où ma maison avait été vendue. Il m'a beaucoup aidé à faire le tri dans les nombreuses annonces qu'il y avait dans le marché en rafinnant graduellement les critères de sélection. Au début il s'est rendu compte que mes critères étaient plutôt larges mais il a été très patient et m'a fait visiter toutes les propriétés que je voulais voir. Jamais il n'a tenté d'influencer mes choix même s'ils me donnait des conseils ou son avis sur des questions précises que je lui posais. Lorsqu'on a finalement trouvé la propriété qui me convenait, il m'a accompagnée à toutes les étapes, que ce soit lors des inspections, lors de l'offre d'achat et des contre-offres et lors de passer chez le notaire. Cela m'a beaucoup rassurée. Tout au long du processus, il a gardé une attitude polie et souriante. Nous avons trouvé la bonne maison en peu de temps ce qui m'a permis d'éviter d'être obligée d'entreposer mes meubles. Je suis tout à fait satisfaite de ses services et le recommanderais sans hésiter.»

    Mme Sosa, Repentigny, mai 2016

  • «Bonsoir,
    Par la présente, j'aimerais remercier Martin Lafrenière, pour sa précieuse collaboration et son dévouement, dans notre projet de recherche de maison.
    Ce projet, qui à la base n'avait rien de concret pour nous, est devenu un projet réel avec l'aide de notre agent Martin, qui a su bien répondre à nos questions, bien nous rassurés dans les moments d'incertitudes, bien nous conseiller et faire preuve d'une grande patience.
    Tout au long de ces démarches Martin a toujours fait preuve d'une grande disponibilité, d'une bonne écoute.
    Nous avons beaucoup apprécié être inscrit aux nouveautés du jour, ce qui nous a permis de voir notre futur maison rapidement lorsqu'elle a été mise sur le marché.
    Notre maison a été mise rapidement en vente, et grâce aux photos, à la publicité faite par Remax, nous avons vendu notre maison en 1 mois seulement. Encore une fois, l'aide précieuse et conseil de Martin ont été appréciés.
    Que ce soit pour l'achat d'une maison, ou pour vendre, cela fait parti d'un grand processus et implique beaucoup de temps, énergies, émotions, stress. Nous sommes heureux d'avoir eu Martin à nos côtés pour franchir toutes les étapes.
    Nous nous apprêtons a entreprendre un nouveau départ dans notre vie et nous tenons à remercier sincèrement notre agent: Martin pour son beau travail!»

    R. Lajoie et Y. Morin

  • «Nous sommes hautement satisfaits du service professionnel et toujours très rapide obtenu par Martin Lafrenière. Car c'est après avoir passé 6 mois sur le marché (sans succès) que nous avons fait appel à lui pour la vente de notre condo. En seulement 1 mois, la vente était chose faite et notre famille pouvait enfin passer à une autre étape. Martin a agit en véritable porte-parole, et ce, aussi bien pour «nous les vendeurs» que «nous les acheteurs». Son côté réactif nous a aussi permis de trouver la maison souhaitée au moment souhaité.»

    V. Goyette et F. Gosselin

  • «C'est simple, rien de compliqué, toujours là quand tu en as besoin, très dévoué! J'ai maintenant deux maisons et quand l'heure sera venue, c'est le joyeux Martin qui va me les vendre!»

    Michel Lapointe

  • «On profite de ces petits mots pour te remercier pour ton excellent travail! Professionnel, déterminé, optimiste, chaleureux, voilà quelques qualités qui font de toi une personne unique et qui inspire confiance dès les premiers instants. Merci surtout pour ta grande patience. Ta simplicité et ton sourire nous ont tout simplement charmés... ne change surtout pas car c'est tout à ton honneur. De plus, on tient à remercier l'équipe complète de RE/MAX Des Mille-Îles, en particulier le bureau de Lachenaie. Bon succès à toi Martin Lafrenière.»

    Guy et Carole Racine